Le Dispositif Educatif de Milieu Ouvert de l’AAE 44 (DEMO)

Chaque enfant est singulier. Son éducation ne peut relever de «recettes» que l’on pourrait appliquer de façon indifférenciée. Le «métier» de parent est à la fois le plus beau et le plus difficile au monde. Les parents, au regard de l’autorité parentale qu’ils détiennent sont les premiers éducateurs de l’enfant et ils se doivent d’assurer sa protection et son éducation. Il arrive que, malgré toute la bonne volonté et l’affection des parents, des difficultés surgissent. A ce moment l’intervention d’un tiers à la famille peut s’avérer nécessaire pour permettre aux parents de retrouver leur juste place et à l’enfant de retrouver ses repères et poursuivre harmonieusement son développement personnel au sein de sa famille et de la société. La notion de l’intérêt de l’enfant - au sens de la Convention internationale des droits de l’enfant – est au cœur de ces missions
A la demande des parents, en lien avec les services du Conseil Départemental ou sur décision des autorités judiciaires qui considèrent que l’enfant est en danger des aides peuvent être mises en place de façon graduelle.
Le Dispositif Educatif en Milieu Ouvert assume ces missions qui peuvent prendre plusieurs formes.

 

Les réalisations du Dispositif Educatif de Milieu Ouvert de l’AAE44

 

icone demo1718 enfants et adolescents ont été suivis en 2014.

Dans le cadre de l’ Action Educative en Milieu Ouvert (AEMO) sur décision d’un juge des enfants : 1541 enfants (696 filles et 845 garçons).

Dans le cadre de l’ Aide Educative à Domicile (AED), contrat signé entre la famille et le conseil général :  168 mineurs (68 filles et 100 garçons).

Dans le cadre de l'Intervention Soutenue à Domicile (ISD): 9 mineurs (5 filles et 4 garçons).

 

 

En savoir plus sur le Dispositif Educatif de Milieu Ouvert


  1. Nos missions
  2. Notre approche
  3. Notre organisation

Le Dispositif Educatif de Milieu Ouvert de l’AAE44 (DEMO) propose des réponses à des besoins diversifiés répartis en 2 grands domaines d’intervention.

Volet Prévention

> Des actions de Prévention et Accès au Droit. L’AAE44 tient des permanences d’accueil anonyme et gratuit au sein des Maisons de la justice et du Droit de Nantes et de Châteaubriant. Les parents peuvent aborder en toute liberté avec les permanents de l’AAE44 les problèmes d’éducation qu’ils rencontrent avec leurs enfants, être orientés vers les lieux adaptés. C’est aussi un lieu d’échange sur les droits et les devoirs de chacun.

> L’Intervention Soutenue à Domicile (ISD) , dans sa version Soutien Educatif à Domicile (SED): cet accompagnement peut être sollicité par les parents dans le cadre des actions soutenues à domicile auprès du Conseil Départemental. Il se concrétisera par la signature d'un contrat qui définira les objectifs d'intervention. Les particularités de cet accompagnement se situent sur un rythme plus élevé d'interventions et une présence sur des temps du quotidien auprès des enfants avec une diversité de moyens.

Volet « Action éducative »

> L’Aide Educative à Domicile (AED) est une intervention éducative au sein de la famille sur la base d’un contrat d’aide éducative conclu entre les parents - ou le jeune majeur - et les services du Conseil Départemental. S’appuyant sur une demande en lien avec des difficultés éducatives rencontrées par les parents, cette mesure s’appuie d’abord sur leurs compétences pour les aider à assumer leur autorité parentale. Elle peut être interrompue à la demande de la famille.

> L’Action Educative de Milieu Ouvert (AEMO) est ordonnée par le juge des enfants suite à une information préoccupante évaluée par les services du Conseil Départemental ou un signalement transmis à l’autorité judiciaire  pour caractériser une situation de danger pour l’enfant ou l'adolescent. La décision judiciaire s’impose à tous. Le juge garde la maîtrise de la durée de cette action et de son éventuel renouvellement.

> L’Intervention Soutenue à Domicile (ISD), dans sa version Action Educative Intensive en Milieu Ouvert (AEIMF) est une mesure d'accompagnement ordonnée par le juge des enfants dans le cadre de la protection de l'enfant en danger. Cette mesure est réservée à des situations nécessitant un soutien particulier. Elle se caractérise par un accompagnement intensif et diversifié.

> Le réseau des "familles ressources" :  Quelle que soit l’intervention (prévention ou protection), dans le cadre de l’exercice des mesures éducatives, nous sommes confrontés de temps en temps à des situations où un accueil ponctuel, occasionnel, est nécessaire pour un enfant car le réseau familial ou amical ne fonctionne pas. Nous sollicitons alors notre réseau de « familles ressources ». La famille ressource accueille alors ponctuellement un enfant, pour répondre à un besoin précis, élaboré dans le cadre du projet éducatif. La famille ressource est « recrutée » en tant que bénévole. Elle reçoit l’enfant en accord avec les personnes titulaires de l’autorité parentale.

 

L’action éducative conduite auprès des familles vient aider et soutenir les parents dans l’exercice de leur responsabilité à l’égard de leurs enfants. Elle s’assure également des conditions d’éducation des enfants. Les méthodes d’intervention sont adaptées à chaque famille et font l’objet - dans les limites posées par les décisions - d’une discussion avec la famille. En cas de désaccord sur le projet éducatif, les parents ont la possibilité de s’adresser au Chef de service éducatif de l’AAE44 et/ou du Juge ou du responsable des services du Conseil Départemental 44 ou encore aux « Personnes qualifiées » désignées par les autorités.
Les professionnels de l’AAE44 se doivent de respecter les personnes quelles que soient leurs difficultés, de garantir le respect de leur dignité et de reconnaitre chez chacun des capacités d’évolution. En outre ils exercent leur mission en respectant la confidentialité nécessaire.

Dispositif Educatif de Milieu Ouvert

Direction
113 rue de La Jaunaie - BP 33433 - 44234 SAINT-SEBASTIEN sur LOIRE cedex
Tel : 02 51 79 16 18 - Fax : 02 51 79 76 60
Directeur DEMO : Monsieur CLAVIER Jean-Michel

Pôle de Première Intervention
113 rue de La Jaunaie - BP 33433 - 44234 SAINT-SEBASTIEN sur LOIRE cedex
Tel : 02 51 79 76 56 - Fax : 02 51 79 76 60

Interventions Soutenues à Domicile
113 rue de La Jaunaie - BP 33433 - 44234 SAINT-SEBASTIEN sur LOIRE cedex
Tel : 02 51 79 76 56 - Fax : 02 51 79 76 60
Chef de service éducatif: Monsieur Serge MICHEL

DEMO antenne NANTES Est
2 BIS rue Robert Le Ricolais - Bêt B - CS 80407 - 44304 NANTES cedex
Tel : 02 51 85 88 00 - Fax : 02 28  22 57 15
Chef de service éducatif : Monsieur Arnaud PORCHER-BRETECHE

DEMO antenne NANTES Sud
64 rue de la Malnoue - 44230 SAINT-SEBASTIEN sur LOIRE
Tel : 02 51 79 15 00 - Fax: 02 51 79 15 09
Chef de service éducatif : Monsieur Franck NICOLON

DEMO antenne NANTES Ouest
315 route de Vannes – 44800 SAINT-HERBLAIN
Tel : 02 28 01 72 00 - Fax: 02 28 01 72 01
Chef de service éducatif : Madame Isabelle CHENEL

DEMO antenne SAINT-NAZAIRE
42, rue de Cardurand - 44600 SAINT-NAZAIRE
Tel : 02 51 10 10 10 - Fax: 02 51 10 10 19
Chef de service éducatif : Monsieur Bernard RIBREAU

DEMO annexe NOZAY
Le pré Saint-Pierre – 1, rue Marie Curie – 44170 NOZAY

Quelle que soit l’origine de l’intervention (parents, représentant du Conseil Départemental ou juge des enfants), l’objectif de celle-ci vise à réduire ou à faire disparaître une situation de danger pour les enfants et à restaurer des conditions d’éducation favorables.
Cette intervention suppose la mise en place d’une relation éducative entre des professionnels et une famille. Le processus de changement doit être construit avec elle dans la mesure du possible ; au minimum elle doit y être associée. Cette intervention est constituée d’actions concrètes et compréhensibles dans une perspective d’autonomisation des familles et toujours dans l’intérêt de l’enfant.

next
prev

Ils témoignent

 

Témoignage de Mme P. famille ressource (janvier 2011) : Les accueils se sont bien passés en général. La relation à l’enfant est très spontanée. Il est là pour se faire « chouchouter » à un moment où il en a besoin pour que l’on fasse un bout de chemin ensemble. On doit d’abord faire connaissance, porter de l’attention et s’adapter à la situation de l’enfant. Etre famille ressource, c’est se situer en complémentarité avec les interventions des professionnels.

Témoignage de Mme T. (questionnaire usagers, juin 2014) : Toute la famille s’est sentie respectée dans ses choix, ses erreurs, ses doutes et ses mal-être. Le travail réalisé cette année a été plus qu’utile et a permis de remettre en place une communication dont je n’avais jamais cru possible.

Témoignage de Mme S. (questionnaire usagers, novembre 2014) : l’éducatrice était très à l’écoute de mes attentes. Elle ne juge pas, mais essaye de trouver avec nous des solutions dans l’intérêt de mes enfants et d notre stabilité. Elle était là pour nous remonter quand il y avait des moments de doute et nous redonner confiance en nous.

Témoignage de M. P. (questionnaire usagers, décembre 2014) : J’ai été écouté mais cela s’est mal passé. Les rencontres et les entretiens n’étaient pas réguliers car l’éducateur prétextait trop de travail avec les autres familles. En deux ans, il n’y a eu que trois sorties avec mes enfants et l’éducateur. Cela n’est pas suffisant.

 

Organigrammes et textes de référence

 

Directeur : Monsieur Jean-Michel CLAVIER
Chefs de service éducatif :
antenne NANTES Est : Monsieur Arnaud PORCHER-BRETECHE
antenne NANTES Sud : Monsieur Franck NICOLON
antenne NANTES Ouest : Madame Isabelle CHENEL
antenne SAINT-NAZAIRE : Monsieur Bernard RIBREAU

 

Renvoi vers CASF décliner l’article 222-2 du CASF : « L’aide à domicile est attribuée sur sa demande ou avec son accord à la mère, au père ou, à défaut à la personne qui assure la charge effective de l’enfant, lorsque la santé de celui-ci, sa sécurité, son entretien ou son éducation l’exigent… » et l’article 222-3 : « l’aide à domicile comporte, ensemble ou séparément : l’intervention…, l’intervention d’un service d’action éducative,… »

Renvoi vers l’article 375 et suivants du code de procédure civile relative à l'assictance éducative :
* extrait Art 375 Code Civil :"…Si la santé, la sécurité ou la moralité d'un mineur non émancipé sont en danger, ou si les conditions de son éducation sont gravement compromises, des mesures d'assistance éducative peuvent être ordonnées par la justice à la requête des père et mère conjointement, ou de l'un d'eux, du gardien ou du tuteur, du mineur lui-même ou du ministère public…"

Renvoi vers l'article 2 de l'ordonnance du 23 décembre 1958 relative à la protection de l'enfance et de l'adolescence en danger.

Renvoi vers l'article 514 du code de procédure civile

Renvoi vers la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l'enfance, autorisant les services éducatifs de milieu ouvert à héberger de façon périodique ou exceptionnelle un enfant, sans passer par une décision judiciaire ou administrative. L'habilitation de 2009 autorise notre service à assurer cette prestation.